Le skipper tient la barre

La journée, nous avons navigué, chevauché les flots bleus, surfé sur les vagues au rythme du vent. Nous avons senti, sur notre visage, la douce brûlure du soleil corse et la fraîcheur du vent que produit la vitesse du voilier. Nous avons bordé les voiles, viré de bord, ajusté notre cap.

Le skipper nous dégotte le mouillage parfait

Et puis, notre route nous a conduits jusqu’à un lieu paisible. Où l’on savait qu’il serait doux de prendre le mouillage, en toute sécurité, en toute sérénité. Nous avons amarré le bateau avant de plonger dans l’eau transparente pour nous rafraîchir et rendre visite aux poissons et aux autres habitants de la mer.

Skipper voilier
Le skipper au fourneaux
Le skipper a faim

Comme la faim commençait à se faire sentir, nous avons préparé le dîner dans le carré. Quelques tomates, peut-être des pâtes ou un peu de poisson. Un repas simple et savoureux que nous avons partagé dans le cockpit  entre mer et ciel.

Le skipper joue une berceuse au soleil

Une fois la vaisselle rangée, nous nous sommes posés sur le pont du voilier. Une équipière avait sorti son ukulélé, Alain, notre skipper, a attrapé son harmonica :

– Et si l’on donnait une petite sérénade au soleil pour accompagner son coucher ?

Aussitôt, le ukulélé a donné le ton, et l’harmonica n’a pas tardé à suivre. Le soleil était tellement ému par notre sérénade, qu’il rougissait de plus en plus.

Voilà, c’est tout simple de trouver l’harmonie. Et c’est ce que nous faisons à bord du voilier Océan, qui devient notre maison sur l’eau le temps d’une croisière. Nous retrouvons tout ce qui nous rend heureux, ce qui nous apaise. Parce qu’on vit jour et nuit au rythme de l’air et de l’eau, notre relation avec la nature et notre environnement devient une source de bien‑être quasi inépuisable.


Elsaaaa7 août 2019

Superbe chanson
Bravo.

Commentaire

Your comment will be revised by the site if needed.